Accueil

Chers amis, adhérents et professionnels de la filière laitière,

 

2019, c’est l’occasion de faire un bilan, mais surtout de dresser les défis de l’année à venir.

Tout d’abord, travailler d’arrachepied (car il s’agit d’un travail considérable) au succès de la 57ème journée d’étude avec un sujet attractif, des conférenciers de talent, de nombreux participants et à la venue de nouveaux sponsors.

A ce propos, nous rappelons que nos recettes sont exclusivement consacrées à la préparation de notre journée et à la promotion de l’Enseignement Supérieur Laitier.

 

L’Enseignement supérieur reste notre deuxième préoccupation.

Initialement notre projet, validé par toute la profession était de regrouper les différents pôles d’excellence pour accréditer une Formation française et européenne. L’Union faisant la force !

La voie de l’éducation publique fût choisie. Peut-être à tort. Les écoles privées n’étant dépourvues ni de talent ni de réactivité. Rennes refusant de s’associer au projet en se cantonnant au système LMD.

Le résultat fût par défaut l’accréditation d’un Mastère Spécialisé MIP, géré par les universités de Dijon et de Nancy, avec le partenariat d’Agro Paris Tech et des ENIL de Poligny/Mamirolle.

Mr Claude Bernhard, ancien Directeur de AgroSup Dijon, soutenait ce projet.

Malgré les trois premières années difficiles en matière de recrutement et d’Entreprises partenaires, les efforts fournis, en partie grâce à l’Association IESIEL représentée, notamment, par Raymond Sageaux, commençaient à porter ses fruits. La CGE renouvellera l’accréditation de cette formation d’excellence pour trois autres années (2020).

Avec l’arrivée d’un nouveau directeur à AgroSup Dijon, la communication, les compétences administratives et la connaissance du milieu laitier disparaissent. Les Promotions 2017 et 2018 n’ouvrent pas, bien que les industriels renouvelassent leur soutien, que les objectifs de quota soient réunis et que l’ENSAIA Nancy ait insisté à maintenir l’ouverture de la promotion 2018/2019. Nous le comprendrons plus tard, la décision de AgroSup Dijon, de fermer cette Formation, était prise depuis bien longtemps.

En mars 2018 à Dijon puis, en Juin 2018, les industriels laitiers et enseignants viennent à nouveau exprimer leur ressenti sur la Formation Laitière lors de notre Assemblée Générale en Côte d’Or.

C’était mal connaitre notre détermination, encore une fois, soutenu par le climat ambiant (difficultés de recrutement, perte d’attractivité dans les métiers de l’agroalimentaire…).

Fort de ce constat, nous invitons l’ensemble de la profession industrielle, les académiques et les auditeurs du MS-MIP à se réunir autour d’une table le 6 décembre 2018 à la Maison du Lait afin de débattre de cette situation alarmante et des besoins de demain. Ils viennent nombreux, une trentaine de participants.

La réunion, animée par Raymond Sageaux vice-président de l’Association, a fait l’objet d’un compte-rendu adressé à tous les participants.

Les Conclusions de cette réunion font ressortir  :

– La non attractivité des métiers du lait et la perte d’image,

– La perte du savoir-faire laitier,

– Les difficultés de recrutement,

– Le fait de proposer une Formation Supérieure correspondant à la demande des industriels,

– Le fait de respecter le niveau LMD plutôt qu’un BAC+6 et de l’ouvrir à l’international,

– La nécessité de construire ensemble en impliquant l’Ouest et surtout de ne pas se disperser.

L’ensemble des présents se sont félicités de ces échanges et souhaitent aboutir à des propositions dans les plus brefs délais pour préserver une formation laitière de haut niveau. A cet effet, une réunion académique a eu lieu le 15 janvier 2019, à l’Ensaia Nancy pour bâtir une proposition en ce sens.

10 années que nous portons ce projet. Nous sommes, certes, « petit et sans moyens » mais notre forte conviction fera que ce projet aboutira grâce aux Enseignants et surtout aux Industriels. Nous travaillerons pour cela encore cette année.

Une belle année à toutes et tous, qu’elle soit prospère et réussite dans vos projets.

Henri FROMHEIM

Président de l’Association