58ème Journée d’étude

Pas loin de deux années sans partage ! Venez nous retrouver :

Le 1er décembre 2021 à l’Espace Chaptal Paris 9ème, à 10mn à pied de la Maison du Lait.

Avec le soutien du Cniel, de la Fnil, de la Coopération Agricole Laitière et d’Atla

Nous débattrons de la « Responsabilité Sociétale et Environnementale dans l’Industrie Laitière » sous la présidence de Christine EYSSERIC-ROCCA – Directrice communication et stratégie RSE de SODIAAL UNION

Jean JOUZEL nous fera l’honneur d’ouvrir cette journée pour aborder la question du réchauffement climatique dans le cadre du 6ème rapport du GIEC. Les émissions carbones sont reparties à la hausse à la sortie de la pandémie. Neutralité carbone d’ici à 2050, comment aborder cette transition environnementale et sociétale ?

Il sera question de la RSE face aux attentes de la société à l’égard de l’alimentation et de la filière laitière.

Quels sont les modes de consommation et les canaux de distribution aujourd’hui ?

Comment la filière laitière s’est engagée dans cette démarche ?

Quels sont les enjeux RSE dans la filière lait, quels impacts économiques et quels gains ?

Des exemples concrets viendront illustrer les interventions faites en matinée, sous forme d’une table ronde.  

Des Entreprises et Fournisseurs relateront leurs expériences. Il sera question de décarbonation, de la valorisation de la chaleur, d’économie d’eau.

Nous clôturerons cette journée par les métiers du lait. Comment rendre notre filière plus attractive pour permettre le renouvellement des générations ? La RSE ne s’arrête pas qu’à la technique, elle concerne également le bien-être au travail !

En vous inscrivant avant le 30 octobre, vous bénéficiez d’une réduction de 50 euros.

découvrez le programme et inscrivez-vous à l’aide du bulletin.

Les mesures sanitaires sont toujours d’actualités.

Publié dans Evènements et agenda laitier, Journée d'étude, Non classé | Commentaires fermés sur 58ème Journée d’étude

Conjoncture laitière septembre 2021

la conjoncture laitière présente un profil mitigé, selon, Benoit Rouyer, économiste du Cniel. « Les perspectives d’offre et de demande s’avèrent relativement équilibrées, laissant augurer des variations modérées du prix des produits laitiers industriels au cours des prochains mois. En revanche, le coût des intrants augmente de façon importante, mettant sous pression les exploitations laitières. »

Benoit ROUYER- Economiste – CNIEL
Publié dans LA VIE LAITIERE, Non classé | Commentaires fermés sur Conjoncture laitière septembre 2021

Non ouverture de la seconde promo RPIL 2021/2022

Tous les voyants n’étaient pas au « VERT » ! Pourquoi ?

Excepté la crise sanitaire qui a été un frein, trop d’éléments se sont enchainés, à savoir :

  • Retard considérable de la réponse de France Compétences. Réponse RNCP en mai 2021 (9 mois d’instruction !)
  • En misant sur l’attente du RNCP, la communication s’est faite tardivement juin/juillet, alors que les périodes de recrutement d’alternant c’est plutôt à partir de mars.
  • Peu de candidats se sont manifestés ou tardivement fin août (candidatures intéressantes)
  • Les candidats étrangers souhaitant s’inscrire depuis 2020, sont bloqués pour différentes raisons administratives entre pays et la COVID. L’expérience nous a montré que la délivrance du visa ne pouvait garantir la venue du candidat en France. Pour ces candidats, seule leur présence en France au moment de la rentrée entraine leur prise en compte dans l’effectif. La décision d’ouverture se fait sur la base du nombre de candidats présents en France et ayant signé la convention tripartite. La seule signature de la convention ne peut suffire puisque l’an dernier 2 étrangers l’avaient signé mais n’avaient pas pu venir.
  • Les congés d’été universitaires s’étalent sur 5 semaines (entre fin juillet-fin août) dont 3 semaines de fermeture de l’école. Le personnel choisit leur congé autour de cette fermeture mais pas tous en même temps. C’est un frein administratif pour s’inscrire.

Au 3 septembre 2021, après réunion pédagogique, ENSAIA a pris la décision de ne pas ouvrir la seconde promotion, l’effectif minimal de 8 confirmés à un mois avant l’ouverture, n’était pas atteint. ENSAIA ne peut se permettre d’être déficitaire deux années consécutives.

Quelle est la stratégie pour 2022/2023 après la réunion ENSAIA/Lactalis ?

La stratégie communication évolue :

  • Le sourcing des candidats doit être dans les deux sens : les entreprises doivent également aussi mobiliser des candidats internes et rechercher des candidats externes. Le travail fait par les partenaires académiques (dont IESIEL) ne peut pas suffire. Si la formation répond aux attentes des entreprises ils devraient pouvoir inscrire des collaborateurs.
  • ENSAIA présentera le DU RPIL lors de la commission formation à la réunion d’ATLA (29 sept)
  • Commission paritaire pour le CQP à l’automne (ATLA)
  • Consolidation du dossier d’inscription au RNCP (gros travail de réalisé, en voie de finalisation)
  • Campagne de communication pour les alternants dès mars 2022 (hors RNCP)
  • Construction du planning d’alternance à discuter avec les industriels pour être au plus proche de leurs attentes

La validation de 8 candidats devra être confirmée début juillet 2022 pour procéder aux inscriptions « administrativement ».

Publié dans Formation D.U. PIL, Non classé | Commentaires fermés sur Non ouverture de la seconde promo RPIL 2021/2022

Conjoncture laitière été 2021

Benoît Rouyer, économiste au Cniel, revient sur la collecte et le prix du lait en France et dans le monde aux mois de juillet et août 2021.

Publié dans LA VIE LAITIERE, Non classé | Commentaires fermés sur Conjoncture laitière été 2021

5 questions à Jennifer Burgain, Ensaia Nancy

Porté par l’ENSAIA, le diplôme d’université Responsable de production en industrie laitière (RPIL) prépare les futurs cadres et dirigeants de l’industrie laitière à aborder l’ensemble des problèmes de l’entreprise sous une vision stratégique et opérationnelle.

Jennifer BURGAIN – Maître de Conférences au Laboratoire d’Ingénierie des Biomolécules (LIBio) est Responsable de la formation laitière D.U. RPIL

Pourquoi ce DU ?

« Représentant plus de 12 % de la production agricole totale, le secteur laitier européen est le second plus grand secteur agricole de l’UE. Les entreprises laitières ainsi que les acteurs gravitant autour de ce secteur d’activité, devront faire face à un fort renouvellement de l’encadrement d’ici 2030. Ce secteur d’activité a par conséquent comme préoccupation le remplacement de cadres supérieurs et intermédiaires en France et à l’étranger. Les entreprises du secteur laitier sont à la recherche de cadres capables d’intégrer un ensemble de données à la fois techniques, scientifiques, économiques, financières, humaines, réglementaires, environnementales, managériales… pour analyser, piloter et prendre des décisions. »

Ainsi, l’objectif du DU RPIL est de préparer les futurs cadres et dirigeants de l’industrie laitière, à aborder l’ensemble des problèmes de l’entreprise sous une vision stratégique et opérationnelle.

À qui s’adresse ce DU ?

« Le DU RPIL s’adresse aux cadres actuels des entreprises, aux collaborateurs qui ont un besoin de compétences ciblées et à des étudiants (Licences sous condition, Master, ingénieur, école de commerce…) en poursuite d’études ou souhaitant se spécialiser dans la filière laitière. »

Quel est le contenu de la formation ?

« La formation couvre l’ensemble de la chaîne alimentaire, de l’amont à l’aval.

La formation est organisée en 8 modules dont les enseignements seront dispensés sur trois sites de formation :

  • Un quart à AgroParisTech : modules en lien avec les technologies laitières, les politiques publiques et le management.
  • Un quart dans les ENIL de Poligny et Mamirolle : modules en lien avec la transformation fromagère et le management opérationnel. Ces enseignements requièrent des outils technologiques performants disponibles dans les halles technologiques de ces établissements.
  • La moitié de la formation est organisée à l’ENSAIA et concerne les modules en lien avec la filière amont, le génie des procédé, la qualité, les aspects réglementaires, le marketing et le management.

Quelles sont les modalités d’enseignement ?

« Selon les modules concernés, les interventions ont lieu sous la forme de cours magistraux, de travaux dirigés et enfin de travaux pratiques. La formation a lieu sous forme d’alternance entre des périodes en entreprise et des périodes en école. »

Quel est le métier visé ?

« Le responsable de production en industrie laitière organise, optimise et supervise des moyens et des procédés de fabrication, dans un objectif de production de produits laitiers, selon des impératifs de sécurité, environnement, qualité, coûts, délais, quantité. Il encadre une équipe ou un service, gère un budget, et peut encadrer d’autres services connexes à la production (maintenance, qualité, …). Il contrôle et coordonne les processus de fabrication, et doit trouver des solutions pour améliorer la productivité de son unité.

Au quotidien, il organise et met en œuvre le programme de production en assurant la gestion des moyens humains, des matières, des techniques de l’unité de production. Il occupe donc le premier échelon hiérarchique de l’encadrement de proximité des équipes de production (conducteurs de ligne, opérateurs).

Ainsi, les principales activités du responsable de production en industrie laitière s’articulent autour des 5 missions suivantes :

  • Management des équipes
  • Organisation et planification de l’activité
  • Supervision des activités de production
  • Impulsion et participation à la démarche qualité
  • Relai des flux d’information. »

Contact : ensaia-pil@univ-lorraine.fr

Publié dans Formation D.U. PIL, LA VIE LAITIERE, Non classé | Commentaires fermés sur 5 questions à Jennifer Burgain, Ensaia Nancy